ACTUALITE

Prds: Sections et fédérations : L’heure est au changement

Par Isselmou ould Moustapha

Cinq changements et quatre reconductions, tel est le bilan au niveaude Nouakchott du dernier renouvellement opéré à la tête des sections. Ces structures politiques qui coiffent au niveau des moughataa les sous- sections et les unités de base constituaient- pour cette opération qui concerne également Nouadhibou et Zouerate - un enjeu de taille. Au niveau Nouadhibou et Zouerate c'est le renouvellement total au niveau des têtes des fédérations du nord.
A Nouakchott, Les nouveaux secrétaires généraux des sections ont été finalement élus au niveau de huit des neufs moughataa de Nouakchott dans la soirée du 4 février. Seul, le responsable de la section de Riyad n'avait pas été élu à la même date parce que le collège électoral, entendez par là,, les secrétaires généraux des sous -sections, les élus affiliés et résidants dans le territoire de la section, les délégués des organisations de masse, ainsi que les membres de la commission exécutive sortante avaient mal accueillis le choix du parti .
La commission de supervision présidée par le très maraboutique secrétaire d'Etat à la lutte contre l'Analphabétisme et membre du bureau exécutif a eu du pain sur la planche. Ce n'est que le surlendemain que ce collège électoral allait consentir à élire en remplacement de Mohamed Ould Bilal qui ne briguait pas un second mandat, Ahmed Mahmoud ould Fah (un imam de mosquée) au poste de secrétaire général de la section de Riyad.

Au terme donc, de ce renouvellement ce sont les secrétaires généraux de Tevragh- Zeina, Toujounine, de Arafat, du Ksar et de Riyad qui ont été changés.

de G à D : Idoumou O. Abeidallah/ El Moudir O. Bouna /El Ken O. Moctar salem

Les secrétaires généraux des sections d'El Mina, de Sebkha, de Dar Naim, et de Teyarett ont été reconduits.
Les reconduits
Section d'El Mina
C'est Idoumou Ould Abeidella un greffier en chef de Formation qui est maintenu à la tête de la section. se présentant comme indépendant par rapport au clivages qui se disputent le leadership local notamment les groupes Boidiel,Merzoug, Ould Abeiderrahmane et dans une moindre mesure le groupe de Ould Zahaf, le secrétaire général de la section reconduit s'est maintenu comme nous l'avons écrit grâce à sa grande capacité à manœuvrer entre les sensibilités haratines qui dominent la scène politique locale.
Section de Sebkha.

Diop hamet est reconduit à la tête de la section probablement parce que le Prds ne voulait pas se prononcer en faveur de l'une des deux composantes locales en compétition (la tendance des anciennes structures et celle des cadres) ou ne voulait pas, de son principal concurrent Gueye El hadj un cadre du ministère de l'intérieur.

Section de Dar Naim
El Moudir Ould Bouna un économiste de formation et cadre haratine très apprécié a été reconduit . A vrai dire le contraire aurait étonné.
Section de Teyarett
Sid'Ahmed ould Moctar Salem se maintient en dépit de nos pronostics.c’est sa quatrieme reconduction à ce poste.
Les partants
Section de Tevragh-Zeina
C'est Sidi Mohamed ould Essayssah, un ancien maire de Tevragh zeina qui est devenu le secrétaire général de la section en remplacement de Ely Ould El hadj le Directeur de la lutte contre la pauvreté qui reste toutefois membre du bureau permanent de la fédération de Nouakchott.
Section d’Arafatt
Finalement Mrabih Rabou a cède son siège à Mohamed ould Yekber un professeur Boussati proche du groupe animé par Isselmou Ould Mahjoub.
Section de Toujounine
Sellami ould Ahmed Mekki un brillant professeur n'a pas été reconduit c'est un cadre du MDRE, Idoumou Ould Abdi Ould Jiyed qui devient SG.
Section de Riyadh.

Mohamed Ould Bilal Secrétaire Général sortant aurait souhaité être déchargé de la responsabilité de la section. C'est un imam de mosquée qui l'a remplacé dans des conditions rocambolesques.
Section du Ksar
C'est Mohamed lemine Ould Sidi baba qui a remplacé à la tête de la section Mohamed Salek Ould Sid'ahmed.

La fédération de Nouakchott
Le collège électoral concerné par l'élection du fédéral c'est à dire les vingt membres sortants de la commission exécutive , les nouveaux SG de sections, les élus affiliés au PRDS à Nouakchott, les délégués de jeunes et des femmes ainsi, que les membres de la commission régionale d'arbitrage et de réconciliation ,ont été convoqués pour le congrès fédéral le samedi 8 fevrier. Plusieurs noms avaient été avancés pour le poste de Fédéral (Boidiel, Cheyakh, Haimer,Hamoud Ould Abdi. Finalement, à l’issue de ce congrés federal où 42 delegués sur 62 etaient presents, le choix s’est porté sur un certain Mohamed Mahmoud Ould Hamadi ex directeur de l’enseignement fondemental à Nouakchott et inspecteur d’enseignement de formation presentement à la retraite.Il faut dire que cette nomination a tout simplement pris de court l’assistance.

Fédérationsde Nouadhibou et Zouerate
C'est M Sid'Ahmed Ould Benane un armateur et ex directeur commercial de la SMCP qui est devenu fédéral de Nouadhibou en remplacement de M Abeih Ould Mohamed Saleh.
A Zouerate C'est Hamoud Ould Malha qui remplacé à la tête de la fédération M Ahmedou Ould Ahmed El Bechir.

Entretien avec Idoumou Ould Abeïdella,
Secrétaire Général (reconduit)
de la section El Mina

"il n'y a pas une tendance qui peut m'influencer"
Originaire de l'Assaba, greffier en chef de formation et membre du Bureau permanent de la fédération, Idoumou Ould Abeïdella qui vient d'être réélu à la section d'El Mina nous livre ses impressions.

Nouakchott-Info: Comment l'opération de renouvellement des responsables de sections s'est déroulée?
Idoumou Ould Abeïdella:
Au niveau général, l'opération s'est déroulée de manière efficace. A l'issue de cette opération des responsables de cinq sections ont été renouvelés. Tandis que quatre ont été maintenus. C'est un processus qui a eu lieu en concertation avec les porteurs de voix, il y a eu la démocratie.

NI: Quels sont ces porteurs de voix?
IOA:
Ce sont les secrétaires des sous-sections dont chacun porte des voix correspondant du nombre d'adhérents, il y en a qui portent 36 voix parce que pour chaque vingt adhérents il y a une voix. Il y a également les voix du bureau sortant et celles des elus. Je dis donc qu'il y a eu concertation avec tout ce monde avec les leaders politiques, les acteurs et il y a eu un consensus au niveau de toutes les Moughataa.
Toutes les sensibilités ont été représentées. Le secrétaire général et les délégués du congrès, c'était du ressort du parti.
NI: Pourquoi avez-vous été reconduit?
IOA:
C'est le parti qui peut répondre à cette question. Moi, je pense que c'est dû à mon ancrage et à la confiance dont je beneficie . C'est aussi l'expérience que j'ai dans la Moughataa ainsi que ma compétence et mon militantisme. Je suis l'un des premiers membres fondateurs de ce parti. J'ai toujours été dans les missions difficiles. J'ai fait presque tout l'intérieur du pays.
NI: En tant que cadre du terrain, pourquoi El Mina est souvent frondeuse?
IOA:
D'abord, il y a le problème des tendances. Nous avons à El mina un fleuve de tendances. Le niveau d'éducation de la base y est aussi quelque chose. Là bas, les gens ne savent pas la discipline du parti, ne connaissent pas les textes. Evidemment, il y avait aussi les choix du parti pour les dernières élections qui ont engendré la défaite.
NI: Avec la nouvelle configuration politique à El Mina, pensez-vous envisager l'avenir avec sérénité?
IOA: Certainement, car nous avons dépassé certains problèmes. Le seul problème qui reste c'est les séquelles des élections au niveau des unités de base et des sous-sections. Il y a 20.300 adhérents à El Mina.
NI: C'est surprenant non?
IOA: Les gens ont finalement compris que c'est ça! L'adhésion a été poussée par la compétition des tendances, mais je pense que les tendances ont d'autres aspects négatifs. D'ailleurs, depuis la tournée du SG, le Dr Louleid Ould Weddad, le message était clair contre les tendances.
NI: Quelles sont les tendances au niveau d'El Mina?
IOA:
Elles sont nombreuses. C'est de bonne guerre!
NI: Avec votre désignation à la tête de la section, quelle est la sensibilité qui peut s'estimer gagnante?
IOA:
Tous les groupes sont gagnants parce que je n'appartiens pas aux groupes, moi. Tous les groupes savent que je suis un élément de ce parti qui m'envoie là où il y a des tendances parce qu'il n'y a pas une tendance qui peut m'influencer.
Propos recueillis par IOM